Claire LAPORTE - Psycho-praticienne, spécialisée en Hypnose Ericksonienne et EMDR 06 73 09 01 56
Accueil /L’hypnose ? / Comment ça fonctionne ?

Comment ça fonctionne ?

L’état hypnotique est un état que vous expérimentez régulièrement sans en avoir vraiment conscience et surtout, vous ne savez pas encore comment l’utiliser. Voici une première explication et c’est par la pratique, en séance, que vous saurez le maitriser.

UN ÉTAT DE CONSCIENCE MODIFIÉE

Les yeux dans le vague

UN ÉTAT DE CONSCIENCE MODIFIÉEVous étiez là, assis, à discuter avec un ami et puis vos yeux se sont fixés sur un point, votre vision est devenue floue et au bout de quelque temps (difficile de dire combien d’ailleurs), vous vous ressaisissez, revenez à la réalité et votre ami vous dit « Y’a quelqu’un ? T’étais où là ? »…

Justement vous ne savez pas vraiment, un peu partout, vos idées ont vogué aux grés de vos pensées. Vous étiez en état de transe !

L’état de transe, ou hypnotique, est un état très courant que tout le monde a pu expérimenter, sans s’en douter.

Trajet hypnotique

trajet hypnotiqueVous avez un trajet habituel à faire en voiture ou à pied. Vous allez donc aller d’un point A à un point B, rencontrer des obstacles, des feux, devoir prendre des décisions de priorité… Et pourtant, il vous est déjà arrivé d’atteindre le point B avec la sensation de ne pas vous être vraiment occupé de tout ça et d’avoir pensé à mille autres choses, n’est-ce pas ? Vous n’étiez pas vraiment là et pas vraiment ailleurs.

Vous étiez à deux endroits en même temps, mais surtout en état de conscience modifiée.

Absorbé

AbsorbéSouvenez-vous de ce livre dans lequel vous avez eu la sensation de vous engouffrer. Ce livre qui, a l’idée de retrouver l’histoire et les personnages, créait en vous une certaine excitation. Et alors que vous le lisez, bien conscient d’être allongé dans votre lit, avec une notion approximative de l’heure qu’il est, celui-ci vous transporte dans des émotions (la joie, la tristesse, la peur..) qui n’ont rien à voir avec ce qui ce passe concrètement dans votre chambre. Vous êtes, là encore, en état de transe.

Nous adorons cela n’est ce pas ? C’est ce que nous allons chercher en rentrant dans une salle de cinéma, en regardant un bon film, en nous rendant à une exposition…

C’est donc un état que nous connaissons bien et ce, depuis notre plus jeune âge. Les enfants sont très souvent dans «leur monde», rendu possible par leur imagination et leur créativité. Ils vivent des moments palpitants où rien n’est impossible. Le but de l’hypnose est d’atteindre volontairement cet état pour accéder à votre créativité, celle qui vous permet de percevoir que les limites que vous ressentez sont souvent celles que vous vous êtes fixées, sans le vouloir.

En bougeant ces lignes le changement est alors possible.


CE QUE CELA CRÉE

neuronesLes neuroscientifiques, grâce à différentes techniques, se sont rendus compte que, dans un état de conscience modifiée, la fréquence des ondes de notre cerveau évoluaient, passant d’ondes Béta (entre 15 et 30 Hertz) à Alpha (entre 9 et 14 Hz) voir à Théta (4 à 8 Hz, pour des transes profondes) : votre activité cérébrale se ralentit, les craintes disparaissent,  la partie de votre cerveau qui mouline en permanence (le néocortex) prend du recul, et vous commencez à accéder à la richesse et à la créativité qui est en dessous de votre conscience (dans votre inconscient). C’est une forme d’hyper conscience, d’hyper présence.

cerveauEnsuite, grâce à l’IRM (imagerie par résonance magnétique), ils ont constaté que, sous hypnose, des zones précises du cerveau étaient activées, celles-là même qui engendrent une plus grande flexibilité mentale, permettant ainsi de créer, amplifier, moduler, réorganiser les pensées, sensations, points du vue, croyances, blocages…

Loin d’être un phénomène de foire, l’hypnose est une aide précieuse et sérieuse. Elle est capable de guérir certains dysfonctionnements psychiques ou psycho-somatiques, troubles alimentaires, addictions diverses, tabagisme, etc.

L’hypnose guérit, parce qu’en modifiant le contexte d’une habitude, elle en détruit son aspect nocif.